SéjourGéo-poétique

Avec Terres d'Encre

 

- 13 Jours

COMPLET
(tout compris hors aérien)

Du 14 au 25 Juin 2020

Découvertes, balades, baignades et écriture dans l'Ouest et le Nord-Ouest islandais

 

Quelques jours d'itinérances poétiques

Une semaine au camp de base des Elfes

Immersion dans la nature et bains chauds

Vie de village et océan

Entre fermes et bateaux de pêche

Dégustations

Programme

Après quelques heures de vol, nous prenons la route vers le Nord.

Nous posons nos tentes à quelques pas d’un bain chaud naturel, au pied de la montagne.

 

Nous poursuivons la route vers le Nord-Ouest.

Pour débuter notre immersion dans les Fjords sauvages du Nord-Ouest, nous allons découvrir la demeure de sorcières des siècles passés et nous baigner dans une eau aux vertus thérapeutiques. Non loin de là, un bassin aménagé au moyen âge dont les eaux ont été bénies par l’évêque Guðmundur Arason, dit le Bon, est aujourd’hui classé monument historique.

OU

Nous faisons une halte à Reykjanes où nous pouvons profiter de la plus grande piscine géothermale d’Islande et visiter le site où le sel (vendu partout en Islande, nature ou aromatisé) est extrait de l'eau de mer grâce à un processus utilisant la géothermie qui a été mis au point au XVIIIème siècle.

 

Une semaine au camp de base des Elfes

Immersion dans la nature et bains chauds

Vie de village et océan

Entre fermes et bateaux de pêche, dégustations

 

Nous prenons la route du Sud. Le temps d'une halte, nous nous baladons au pied de la majestueuse cascade de Dynjandi, spectaculaire draperie de billes de cristal.

À quelques lacets de piste de là, nous pouvons nous baigner face à la mer, dans les eaux chauffées par les entrailles de la terre.

Nous partons ensuite à la découverte de la pointe la plus occidentale de l’Europe où nous observons la plus grande colonie de pingouins et de Macareux d’Europe.

Nuit sous tente au bord de l’Océan.

 

Longeant la côte Sud des Fjords du Nord-Ouest, nous nous arrêtons sur la route pour nous délasser dans un bain chaud idéalement situé, sur une plage d'où l'on observe parfois un phoque, curieux.

Nous prenons le bateau en fin de matinée pour rejoindre la péninsule de Snæfellsnes.

Nous partons vers l’Ouest puis nous nous engageons sur un petit col menant vers le Sud, passant au pied de la calotte glaciaire recouvrant le sommet du volcan par lequel les héros du roman « Voyage au centre de la Terre » ont pénétré vers les profondeurs.

Nous rejoignons le Sud-Ouest de la péninsule de Snæfellsnes. Entre Hellnar et Arnarstapi, nous longeons l’océan pour admirer les orgues basaltiques sculptées par l’océan. Régulièrement, les yeux se lèvent vers le large, guettant les orques qui croisent souvent dans ces eaux poissonneuses.

Nous évitons précautionneusement de poser nos pieds où reposent les œufs ou les bébés sternes afin de ne voir leurs parents fondre sur nous, becs tendus vers nos cuirs chevelus, fragiles.

Nuit sous tente à Arnarstapi, face à l’Océan.

 

Nous prenons la route pour rejoindre Reykjavik, capitale nordique, entourée par l’océan. Où la vie semble couler paisiblement. Où les nuits s’animent, assurément.

Le prix comprend

— Toute la logistique à partir de l’aéroport de Reykjavik

— Les repas durant tout le séjour sauf le dernier dîner à Reykjavík

— L’hébergement

— Les entrées à la piscine

— L’encadrement par une accompagnatrice installée sur place

— L’encadrement des ateliers d’écriture par Terres d’Encre

Le prix ne comprend pas

— Le transport Aller-Retour de votre domicile à Reykjavik

— Le dernier dîner à Reykjavik

 

 Vos dépenses sur place

— Les boissons et extras.

— Les éventuelles entrées au musée.

Ecrire le voyage

on dit Islande et quelque chose

s’ouvre

on ne sait pas quoi ni où sinon

le nord

là-bas

dans l’île

là-bas

les fjords le

nord-ouest

l’éperdu de la vue et

tout ce qui

s’image

le blanc le noir les océans les volcans les

oiseaux des

cascades l’eau chaude

de la terre

on rêve

un paysage ses habitants des

silences infinis

on se dit

moitié nuit moitié jour c’est le temps de là-bas c’est l’océan

des orques des phoques l’île des

macareux des bécassines des marais le ciel par-dessus

bord

 

nous, nous irons en plein jour quand le soleil

dure tant que pas de place pour la nuit avant

longtemps.

nous irons.

dans le vert renaissant tous les verts dans

l’eau douce et le vent.

nous irons.

de ce pas. de cette langue.

nous écrirons.

le voyage.

singulier.

la rencontre.

ce qui habite. traverse. ricoche. revient. nous devance.

notre traversée.

singulière.

et commune de par notre entente des mots de

notre langue.

de par nos yeux sidérés peut-être sinon éblouis.

de par les rêves qui s’accordent. et.

qui s’incarnent.

de par la fraternité de nos solitudes.

nous irons à pas lents.

dans l’île.

en son récit.

singulier.

 

c’est un voyage.

une géo-poétique

à inventer.

car nul ne sait.

sauf l’île là-haut

qui accueille nos pas nos mots dans

le carnet le chantier de nos textes

à venir à réécrire au soir ou

dans la nuit qui est

le jour.                                                                      

 

nous irons, nous écrirons.

 

​                                                                              Frédérique de Carvalho,

Terres d’encre

www.terresdencre.com

Drafnargata 17

425 Flateyri, Islande

lisa.haye@orange.fr

VAT Number: 132993

Heimagisting

HG-00005802

  • facebook

Crédits photo : Lisa Haye, Philippe Descamps, Philip Dederen, Vanessa Beucher & Nicolas Savelli

Logo : Bérengère Collas - graphicollas.com

© Lisa Haye

Créé avec Wix.com